UTILE

UTILE  (ce qui a été utile dans notre petit van)

- Bien penser à éteindre les phares avant de couper le moteur. La batterie ne tient pas longtemps les phares allumés. C'est un peu la galère de jumpstarter une automatique, (surtout quand la batterie est sous le lit !!, à l'arrière du siège conducteur, et qu' Il faut vider / réorganiser quasiment tout le van pour le redémarrer).

- Garder des pièces de 1$, 2$, 50cents pour les douches, les laveuses/secheuses et les DoC campsites qui ne rendent pas la monnaie. En cherchant bien, il y a des douches chaudes un peu partout dans les grandes agglomérations, les piscines, les spa, les clubs de vélo, les centres de sport... Il est facile de demander à se doucher. Je débarquais en short avec ma serviette sur l'épaule et un petit sac en toile sur l'autre épaule avec savon et brosse à cheveux et je demandais s'il y avait possibilité de se doucher, en ajoutant "I'm happy to pay". Ça va du gratuit à max 3.50$. Du coup, je restais parfois dans des freecamps en bord de mer ou dans la forêt.

- Prévoir 2 changes de maillot de bain. Les maillots sèchent mieux à l'intérieur en journée. Utiliser le cordage prévu et déplier la bâche sur le lit/sac pour éviter de mouiller le lit et les affaires. 

-Prévoir une paire de sandales pour se baigner, les roches dans la mer ou les cours d'eau ne sont pas toujours bien polies, et pour ma part, je n'ai pas des "island feet", les pieds bien cornus à force de marcher pieds nus tout le temps, comme les kiwis. Ça a l'avantage (à l'inverse des tongues) de ne pas partir avec le fort courant.

-Si vous avez de bonnes lampes frontales, prenez-les. On en a, mais pas de pro, ça suffit pour aller aux toilettes la nuit (pas d'électricité dans les freecamp) et retrouver son van au retour (de couleur noire / bleu très foncé), faire la popote à la nuit tombée et lire un peu dans le van sans pomper la batterie (qui est une petite chochotte). Ce ne sont pas des lampes de grande randonnée ou d'exploration de grotte (pas vraiment de longue portée). J'ai eu de la chance de me joindre à des groupes avec de bonnes lampes pour ça.

- Ne pas laisser les serviettes dehors la nuit (surtout au Nord), au lieu de sécher, elles absorbent l'humidité. Les accrocher dans le van sur les cordages prévus. 

- Ne pas laisser les ordures dans un sac à l’extérieur de la voiture la nuit. Les opossums éventrent tout.

- Par temps froid ou de pluie, j'ai trouvé plus sympa de m'arrêter quelque part où il y avait une cuisine fermée, plutôt que de cuisiner à l'arrière du van.

-Par temps froid, en laissant les portes fermées le plus possible, on garde la chaleur du moteur un peu plus longtemps (sous le lit à l'avant)

- Par jour de tempête, éviter un endroit à découvert, surtout en bord de mer ou lac,  où le vent et la pluie frapperont le van de plein fouet. La pluie fait beaucoup de bruit sur la tôle et les fenêtres, le vent remue le van... on se réveille le matin bien fatigué. Pas sympa pour la route à faire la journée suivante.

- Pour garder l'habitacle propre et sec par temps de pluie, entrer par l'avant, enlever les chaussures et les vêtements mouillés, les laisser à l'avant et se glisser sec à l'arrière. Dans le cas d'une envie pressante en milieu de nuit, glisser à l'avant enfiler les vêtements mouillés et les chaussures et sortir par l'avant. Côté passager de préférence (pour éviter les bleus en se cognant au volant).

- La nuit, verrouiller les portes en fermant par le bouton sur la portière conducteur. Toujours être prêt à partir si besoin (garder le siège conducteur dégagé, rentrer les bâches, tentures,...) lorsqu'on a décidé de passer la nuit en free camp. C'est toujours un plus de ne pas avoir à manoeuvrer beaucoup pour s'en aller, surtout s'il n'y a pas beaucoup de vans à côté. Souvent, les jeunes des environs n'ont pas grand chose pour s'amuser et font des "donuts" les weekends et jours de fête partout où ils peuvent, et les free camp sont parfaits pour ça lorsque ce sont des parkings. Aux abords de Auckland, il y a pas mal de cas de personnes sous emprise de meth, et contrairement à la beuh, ça les rends plutôt incohérents et violents. Ne jamais ouvrir la nuit à un inconnu (ou bien y réfléchir et étudier la situation avant)

- Dans les zones de moustiques ou de sandflies (moucherons ou mouches noires qui ne piquent (mangent) que les humains, ça démange comme pas possible pendant des jours, parfois la démangeaison réapparait une semaine après s'être calmé), utiliser le petit réchaud portatif plutôt que la gazière et sa bouteille de gaz et éviter ainsi de laisser le coffre du van ouvert. Eteindre sa lampe avant de rentrer dans le van pour éviter que tout ce bazar ne s'engouffre avec soi.

 

ESSENCE

Pour être safe, faire le plein dés qu’on arrive à la moitié de la jauge, guetter les panneaux qui préviennent qu’il n’y a pas de station avant 100km…

Remplir les reserves d’eau potable et moins potable. Utiliser la moins potable pour être bouillie (thé, café,…), rincer les gamelles, se laver les mains, ...

 

LES APPLIS a télécharger sur son téléphone:

- Wikicamp

- Campermate (indique aussi les toilettes publiques, les douches chaudes et froides - lire les commentaires pour éviter les douches communes, et oui il y en a parfois...), bien utiliser les filtres pour ne pas voir les camps pour self-contained quand on ne voyage pas en self-contained, bien lire les commentaires, choisir selon ses besoins (laveuse/sécheuse, cuisine, douche chaude,... ), se faire une idée du prix, les endroits à éviter le weekend si on peut se le permettre...