DORMIR

 

+FREE CAMPS - gratuits. Parfois proches de toilettes publiques, rarement des douches, mais possibilité d’aller dans une piscine pas loin, un club de surf, un club de vélo et de payer sa douche entre 1 et 4$, prévoir des pièces de 1, 2$ et 50cents. Ma technique était de débarquer sûre de moi, en short avec ma serviette autour du cou et mon savon et de demander s’il y a moyen de prendre une douche, et dire “I’m happy to pay”. J’ai toujours eu le droit d’être propre. De demander, les jours de pluie, au i site ou est le douche chaude la plus proche, “I’m happy to pay”

Le long des plages de surf, il y a souvent des douches froides gratuites (écoulement eau sale), sinon il y a des ruisseaux un peu partout (éviter les savons). S’arrêter dans les points de vidange de camping car, pour faire la grosse vaisselle. rarement des poubelles. Emporter ses déchets et les jeter dans des poubelles publiques de la prochaine ville. Ca peut dépanner dans des zones touristiques assez chères. S’il n’y a pas de vans garés proches, peut-être éviter de rester la nuit.

=>Attention, certains free camp sont uniquement destinés aux vans self-contained. Le nôtre ne l’est pas. Possibilité de se réveiller le matin avec une amende de 200$ pour un van normal dans un emplacement réservé self-contained. Bien lire les écriteaux, regarder les vans garés autour, parler…

 

+DOC CAMPSITE (Department Of Conservation) - petit budget (basic : gratuit, standard : 6$ ou scenic : 10$, pas de visa, mais payable en cash à mettre dans une enveloppe et dans une boite à l’arrivée, parfois un ranger passe lorsqu’il n’y a pas d’enveloppes), souvent toilettes sèches, point d’eau (souvent preferable de faire bouillir car eau de pluie - lire les écriteaux), parfois feu de camp possible (lire les écriteaux), certains ont un abri pour cuisiner, une cuisine (non équipée (parfois gazinière, rarement des gamelles…), parfois des flush toilets (chasse d’eau), parfois des robinets d’eau potable.. Rarement des poubelles. Emporter ses déchets et les jeter dans des poubelles publiques de la prochaine ville.

Ils sont souvent dans des parcs régionaux ou autres, isolés dans la nature, les kiwis aiment y aller même en famille. Mes plus belles nuits en NZ… avec de belles rencontres avec des kiwi humbles. Des bons plans parfois moins touristiques, souvent gratuits, des occasions futures de dormir dans un backyard chez eux plus tard dans le voyage…

 

+BACKPACKERS - budget moyen, dortoirs parfois mixtes, cuisine équipée partagée (ustensiles, assiettes, couverts, gamelles, épices basiques, frigo), toilettes et douche communes. Laveuses / sécheuses (payantes).

Il y en a un peu partout, remplis de touristes, souvent très jeunes. Sympa pour les rencontres avec d’autres touristes, échanger des bons plans de touristes, trouver des compagnons de rando pour le lendemain. Poubelles dispos.

 

+CAMPINGS, à sélectionner par confort ou nécessité (douches, cuisine couverte en temps de pluie, laveuse / sécheuse…). Les prix sont variés selon la zone et la période touristique, ils proposent des emplacements tente, van, parfois cabines, parfois même unités autonomes,…

-option tente, van, cabines : cuisine partagée, toilettes et douche communes. Entre 10 et 70$

-option unités autonome: douche et toilettes privées. Plutôt autour de 100 à 170$.

Poubelles dispo.

 

+LODGE & HUT - en début ou le long de tracks, souvent doivent être réservés par internet, payable par tickets achetés à l’avance dans un centre du DOC. Pas de poubelles. Emporter ses déchets et les jeter dans des poubelles publiques de la prochaine ville. Entre 15 et 300$ la nuit, parfois par personne, parfois par hut…